Le conseil municipal de gauche de Charleville-Méziéres prend
Svialtlana Tchibissova  et son fils Arseni sous sa protection républicaine !



















Intervention de Françoise Charlier,
Maire adjointe de Charleville Mézières



C’est au nom du respect des droits fondamentaux de tout être humain, que les élus communistes ont tenu à s’associer à cette cérémonie de parrainage républicain. Alors que d’autres élus se déshonorent en votant des lois, telles que celles des tests ADN, nous avons voulu par notre présence, ici ce matin, réaffirmer notre solidarité à ceux qui connaissent la ségrégation, l’exclusion, le mépris ou la violence.


La situation faite à Sviatlana et à son fils est intolérable dans un pays qui affirme être la patrie des droits de l’Homme. Avec mon collègue, Sylvain DALLA-ROSA, nous avons, dès le début, pris position pour une régularisation sans préalable de votre dossier. Vous êtes doublement frappée. Sur le plan familial, avec des violences physiques et morales et sur le plan des libertés, par une attitude des autorités préfectorales indignes. C’est au nom de quotas que le gouvernement impose aujourd’hui un régime de terreur pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance de naître du bon côté de la frontière.


Face à cet arbitraire, nombreux sont nos concitoyens qui ne se résignent pas et résistent. Ils sont l’honneur de notre pays. Je pense particulièrement aux organisations comme le CAIR CIMADE, le Réseau d’Education Sans Frontière ou la Ligue des Droits de l’Homme. Je veux, ici, les remercier de leur dévouement et de leur engagement sans relâche aux côtés de ceux qui sont frappés par des lois iniques et inhumaine.


L’engagement solennel que nous prenons ce matin, en vous parrainant, ce n’est pas simplement un geste symbolique. Vous savez, dorénavant, que vous pouvez compter sur notre présence active à vos côtés et sur notre opposition totale à toute reconduite à la frontière. Sviatlana, vous faites partie de notre communauté. En qualité d’élus, nous saurons rappeler aux Pouvoirs Publics l’engagement que nous prenons. Nous ferons respecter la devise de la République française, Liberté, Egalité et Fraternité.
Merci.



















Retour au blog de Michèle Leflon