A propos des TOS (techniciens et ouvriers et de service) dans les lycées

De nombreuses rencontres avec des agents des lycées, devenus personnels de la région m'ont amené à écrire au Président Bachy :
Monsieur le Président, cher ami,
J'ai rencontré de nombreux agents de la région travaillant dans les lycées.
Cela m'a inspiré un certain nombre de remarques que je souhaite te faire :
Tout d'abord sur les procédures de publication des postes et de nomination : il est pour le moins curieux que les postes vacants n'apparaissent pas sur le site du conseil régional où les seules offres d'emploi, à la rubrique « la région recrute » sont celles du siège. Y aurait il des agents de première et de seconde zone ? Mais plus fondamentalement, les procédures de recrutement apparaissent opaques. Tous les agents employés dans les lycées sur des contrats divers précaires, aspirent, à juste titre, à pouvoir entrer dans la fonction publique territoriale. Grâce aux créations de postes qui viennent d'être faites, certains viennent d'y accéder et c'est une nouvelle qui me satisfait énormément, car j'avais effectivement milité pour ces créations. Mais cela a fait aussi beaucoup de déçus, car il reste encore beaucoup d'emplois précaires dans les lycées, indignes d'une région de gauche. Les choix des personnels titularisés ont forcément une part d'arbitraire car il est toujours difficile de choisir entre plusieurs personnes également méritantes et certains salariés précaires de nos lycées ressentent douloureusement le fait de ne pas avoir été choisis. Il me paraît indispensable de mettre en oeuvre un accompagnement particulier pour les aider à se préparer à une titularisation future et surtout leur faire comprendre qu'ils n'ont pas démérité !
Surtout, il importe d'accélérer les mesures de résorption de la précarité parmi les personnes « région » des lycées.
Deuxièmement, j'ai aussi rencontré des personnels motivés, souhaitant progresser dans leur carrière professionnelle. Cela nécessite que nous puissions développer la promotion professionnelle chez ces salariés : il nous faut déjà renforcer le conseil en orientation, ceci pouvant se faire en lien avec nos espaces métiers et le CNFPT, mais cela nécessite aussi une implication de la Direction des Ressources Humaines de notre collectivité.
C'est vrai que nous n'avons pas choisi ce rôle d'employeur pour le conseil Régional et qu'il nous a été imposé. Il nous faut cependant l'assurer le mieux possible, car les agents des lycées n'ont pas à être les victimes de la politique politicarde d'un gouvernement qui veut régler ses comptes avec les régions.
Bien à toi
Michèle Leflon
Avec plaisir, j'ai reçu une réponse sur deux points :
- l'intérêt de faire connaître les postes vacants, comme ceux du siège du conseil régional.
- l'intérêt de réfléchir à un plan de formation des personnels TOS ou tout du moins une mise en cohérence avec ce qui est fait au niveau du siège en ce qui concerne la préparation aux concours.

Mais pas un mot sur la résoption des emplois précaires !
Retour au blog de Michèle Leflon